Monsieur le Préfet du Loiret,
Monsieur le Président du Conseil Départemental,

Le 31 août, 150 jeunes isolés étrangers récemment ou bientôt majeurs, vont se retrouver à la rue, sans hébergement, sans soutien.

Ces jeunes ont fui les violences, les discriminations, en venant dans notre pays souvent au péril de leur vie.
Le département ne veut plus financer leur hébergement, vous, Monsieur le Préfet,

représentant de l’Etat, refusez de prendre la suite pour le financer.

Nous attendons de vous que vous preniez les mesures qui s’imposent avec humanité et solidarité comme le dictent les valeurs de notre République. Pensez à ces jeunes qui ne demandent qu’à poursuivre leur scolarité et obtenir un titre de
séjour pour travailler. Nous en appelons à votre responsabilité pour que des solutions puissent être trouvées
rapidement.

Nous resterons vigilants quant aux mesures d’accompagnement que vous pourrez prendre pour qu’ils puissent vivre sereinement avec nous dans notre beau pays, La France, défenseur des droits de l’homme.

Nous vous prions d’agréer Monsieur le préfet, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments solidaires et républicains.

 

La liste citoyenne Orléans Ensemble

X